Comment réaliser une cuisine anti-gaspi ?

Véritable plaie, le gaspillage alimentaire représente en moyenne 30 kg par habitant chaque année, soit l’équivalent de 160 euros par personne. Pourtant, il est tout à fait possible de manger sain et équilibré sans gaspiller de la nourriture. Il suffit de revoir votre manière de cuisinier et d’exploiter intelligemment les différents ingrédients.

Trouver les bonnes proportions pour bien manger et économiser

Contrairement aux idées reçues, manger sain et ne pas gaspiller sont compatibles. Mieux, cela n’est pas plus onéreux. En réalité, tout est une question de diversification et de proportion. Il n’est pas nécessaire de beaucoup manger pour bien manger. Ainsi, pour une cuisine anti-gaspillage, la première solution est de diversifier vos achats et de prendre de plus petites quantités.

Concrètement, vous pouvez réduire la quantité d’aliments cuisinés en faisant attention aux proportions de chaque ingrédient. Il est aussi conseillé d’être plus sensible aux saisons. De ce fait, vous mangez frais et sain sans vous ruiner. De plus, en privilégiant autant que possible des produits bruts issus du marché local, vous payez moins cher. En d’autres termes, cuisiner sans gaspiller est éco responsable.

Savoir différencier les DLC des DDM pour ne pas jeter de la nourriture

Le pire en gaspillage alimentaire est que le quart des aliments jetés est encore emballé. Ils passent directement du placard ou du réfrigérateur à la poubelle. Pour cause, vous n’avez pas fait attention aux DLC (date limite de consommation) et aux DDM (date de durabilité maximale). En achetant en plus petites quantités et en cuisinant d’abord les aliments se rapprochant de leur date de péremption, vous évitez de gaspiller.

Si les denrées alimentaires ayant dépassé leur DLC doivent être jetées pour des risques bactériologiques, dépasser la DDM ne présente aucun danger pour votre santé. Cela signifie simplement que les produits perdent un peu de leur saveur, mais sont encore comestibles. Vous pouvez toujours les cuisiner et réaliser des recettes gourmandes au lieu de les jeter à la poubelle.

Cuisiner avec les restes pour limiter le gaspillage

Vous n’êtes pas obligé de jeter les restes des nourritures que vous avez cuisinées. Vous pouvez très bien les réutiliser sans souci afin de limiter le gaspillage. Vous avez cuisiné du poulet et il en reste ? Mettez-le dans le frigo. Puis, plus tard, vous pouvez vous en servir pour faire par exemple un gratin de poulet à crème, ou pourquoi pas des crêpes avec vos restes de poulet.

Internet regorge de recettes anti-gaspi qui vous permettent de recycler les restes de vos préparations. Votre porte-monnaie ainsi que la planète vous en remercieront.

3 recettes à base de farine de pois chiches
Comment cuisiner un porc sauté aux oignons de façon asiatique ?