Qu’est ce que le Foodpairing ?

Que l’on soit amateur, professionnel ou cuisinier, il est parfois difficile de faire des surprises à nos invités. Heureusement, il existe désormais une méthode appelée  » Foodpairing  » pour nous faciliter la tâche. Découvrez à travers cet article ce que cache précisément ce principe !

Qu’est-ce que le foodpairing exactement ?

Le foodpairing fait partie d’une stratégie scientifique visant à créer de nouvelles combinaisons d’ingrédients inattendus et incompatibles, comme de la viande avec un dessert britannique à la cannelle, aux câpres, à l’oignon ou au chocolat. C’est original, pas vrai ?

Afin de pourvoir trouver la meilleure combinaison de saveurs, cette technique repose sur l’étude des molécules ordinaires entre deux ingrédients. Si ces molécules sont équivalentes, elles fonctionneront très bien dans votre prochain dessert ou votre prochaine assiette.

Cette stratégie s’applique également aux boissons, et peut s’avérer très utile, notamment pour les cocktails créatifs. Vous pouvez aussi trouver de nouvelles combinaisons d’en-cas et de boissons, comme une bière avec du fromage au lieu, par exemple, d’un verre de vin. 

Quels sont les principes du foodpairing ?    

La bière est ajoutée aux aliments sur la table depuis des siècles. Remontant à l’époque mésopotamienne, cette boisson était servie sur la table avant même le vin rouge. Il existe toute une variété de saveurs de bière pour pouvoir accompagner n’importe quel plat. Chacune d’entre elles se marie bien avec la bière et chacune d’entre elles se marie parfaitement avec son plat préféré, tout ce qui compte c’est de bien comprendre les principes du foodpairing. L’art de l’accord mets et bière implique quelques principes qui sont très simples à suivre. Une fois que vous aurez compris ces principes, tout deviendra simple !

Voici quelques accords alimentaires à réaliser !

-La pomme et le foie: Le traditionnel goût de fer du foie se combine parfaitement avec le goût aigre-doux de la pomme.

-Le poisson blanc et la noix de coco: Cette association est un grand classique des célèbres plats thaïlandais : le poisson blanc et le fruit de la noix de coco sont deux ingrédients qui vont bien ensemble. On les retrouve également dans une spécialité cambodgienne (amok), composée de poisson cuit à l’eau de coco et placé sur des fibres de bananier.

-Les champignons et les myrtilles: Cette combinaison de goûts est essentielle au plat de l’Italie du Nord. La saveur épicée et fruitée des myrtilles contraste fortement avec le goût terreux des champignons. Vous pouvez préparer ce plat italien avec du parmesan, des tomates et du riz.

Pourquoi acheter local devient une grande tendance alimentaire ?
Quelles sont les tendances alimentaires de demain ?